La Fédération du Bâtiment et des TP du Lot est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment et de travaux publics
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

FÉDÉRATION DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU LOT

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Bâtimétiers N° 62 - 2021 | La parole à...

Sébastien Berçot, référent technique en acoustique de la FFB

« Allier rénovation énergétique et confort acoustique : c’est possible ! »

Sébastien Berçot est responsable du pôle de compétence acoustique de Bouygues Bâtiment Île-de-France (4 850 salariés, Guyancourt, Yvelines). Référent technique en acoustique de la FFB, il représente la Fédération au Conseil national du bruit (CNB). Pur acousticien, sa vocation est, en réponse au maître d’ouvrage, d’apporter le confort acoustique nécessaire aux utilisateurs des bureaux, des logements et des hôtels que son entreprise construit ou rénove. En complément de la prise en compte des problématiques énergétiques, il estime que l’acoustique nécessite une réflexion lors des travaux de rénovation.

« La loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTE) et le plan de relance du Gouvernement ciblent prioritairement les travaux de rénovation énergétique des bâtiments. Ce type de rénovation nécessite de s’intéresser également aux aspects acoustiques. Dans certains cas, une isolation thermique peut conduire à une dégradation des performances acoustiques. Certains matériaux isolants légers et rigides couramment employés, comme le polyuréthane ou le polystyrène, peuvent en effet, par leurs caractéristiques intrinsèques, amplifier les transmissions latérales de bruit entre logements ou entre la façade et les logements. Le traitement thermique d’une façade peut aussi générer de nouvelles nuisances sonores : lors de travaux de rénovation, le changement de fenêtres supprime le bruit extérieur dans les logements, mais ce nouveau silence fait émerger le bruit des voisins, qui n’est plus masqué par le bruit extérieur ! Le remède peut, dans ce cas, être pire que le mal.

 

Dans bien des situations, des solutions peuvent être trouvées pour empêcher les désagréments, soit en ajustant la performance de la façade pour assurer un équilibre acoustique entre l’extérieur et l’intérieur, soit en renforçant l’isolation acoustique entre logements. Mais pour cela, il faut que l’acoustique soit prise en compte en amont. Dans les zones de points noirs du bruit (PNB) couvertes par des plans de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE), la réglementation impose d’assurer l’isolation acoustique minimale des façades, mais rien n’est dit sur la prise en compte globale de l’équilibre acoustique entre l’extérieur et l’intérieur des bâtiments. Pourtant, si elles sont couplées aux études énergétiques en amont du projet, les études acoustiques globales peuvent permettre d’assurer le confort des habitants et des utilisateurs pour un faible surcoût, en mutualisant les coûts des travaux.

 

Je lance alors un appel : profitons de la rénovation énergétique pour embarquer des solutions de confort acoustique des logements ! Pour inciter les citoyens qui souhaitent engager des travaux de rénovation thermique à les coupler avec des travaux de rénovation acoustique, créons un guichet unique, qui pourrait être greffé à un réseau existant, bien connu de la population, comme le dispositif Faire ! »